preskoči na sadržaj

Login
Korisnik:
Lozinka:
Brojač posjeta
Ispis statistike od 15. 12. 2014.

Ukupno: 255187
Danas: 4
Web oglasna ploča

SLAM RADIONICA U NAŠOJ ŠKOLI

U srijedu, 16. ožujka 2016. naša je škola ugostila gospodina Davida Dufoura, renomiranog kvebeškog slamera. Gospodin Dufour odnio je titulu šampiona na natjecanju u slamu 2013. u Québécu, a na Svjetskom Prvenstvu u slamu u Parizu 2014 osvojio je 4. mjesto. Glazbom se bavi već 12 godina s posebnim naglaskom na rap i slam tj. recitiranu poeziju. Autor je, kompozitor i izvođač svojih djela. Pod umjetničkim imenom D-track dosad je izdao nekoliko glazbenih albuma, a 2015. i knjigu s fotografijama i tekstovima posvećenu Detroitu.  Cijenjen zbog originalnosti svojih tekstova osvojio je nagradu publike na kanadskom radiju i televiziji (Radio-Canada, Télé-Québec).

Kao svoj doprinos mjesecu frankofonije, Veleposlanstvo Kanade u Hrvatskoj, organiziralo je posjet gospodina Dufoura Hrvatskoj. 15. ožujka njegov je koncert održan u Zagrebu naišao na odličan prijem, a sljedećeg je jutra gospodin Dufour održao radionicu s učenicima dvojezičnog programa na francuskom jeziku u našoj školi. Svoju je strast za poezijom podijelio s učenicima XVIII. gimnazije, predočio im ukratko značenje i povijest slama kao muzičkog žanra, te ih ponukao da u sebi probude umjetnike i upuste se u avanturu glazbenog stvaranja. Na kraju radionice učenici su prezentirali svoje radove, a umjetnik se zadovoljno smješkao rekavši da će im možda ukrasti pokoju metaforu jer su ga se dojmile.

Ovim bismo se putem još jednom htjeli zahvaliti Veleposlanstvu Kanade u Hrvatskoj (a naročito gospođi Idi Mahečić Bajović) što nas je uključilo u obilježavanje mjeseca frankofonije kao svojeg partnera.

Martina Detelj, prof. mentor

U prilogu možete pročitati tekstove učenika nastale na radionici u srijedu, a na sljedećim linkovima možete pogledati spotove Davida Dufoura:
Spot 1, Spot 2.

Fotografije pogledajte u foto-galeriji.


Poème numéro 1
La mort c’est pendant la nuit quand tu ne dors pas.
C’est quand tu trouves que le jour est trop cruel,
Donc tu attends le silence du soir
Comme un dédommagement de tous les malheurs.
Et il y a des nuits où tu pleureras
Et les nuits où tu crieras,
Mais quand tu t’endormiras
Tu ne verras plus rien.
Tu ne sauras pas la différence entre tomber et voler,
Ce sera un soulagement.
Mais tout recommencera.

Poème numéro 2
Tout ce que je peux entendre est le silence.
Tout ce que je peux sentir est triste
Je sais que la vie est belle et cette émotion est cruelle
Mais je préfère la mort parce que je suis seule.
Je suis seule dans ma tombe est c’est d’accord.
Tout ce que je vois est noir
Et il y a une chanson qui dit : pourquoi je vis, pourquoi je meurs, 
Pourquoi je ris, pourquoi je pleure ?

Poème numéro 3
 Après la mort, on se trouve dans le noir
tu as envie de crier et de pleurer
Mais personne t'entend car tu es mort
la vie est cruelle
Et il ne reste plus que le silence.

Poème numéro 4
La mort, c'est un mal
Elle arrive comme une dame cruelle.
La mort est noire mais ce n'est pas toujours grave.
Le silence m'a tué et après je pleure.
La mort, c'est la fin,
On me met dans une tombe...
Poème numéro 5
Je suis mort quand le silence
Est tout ce que j'entends
Quand une femme cruelle
Pleure sur ma tombe.
Elle cueille les fruits de mon noir, 
de ma tristesse, de ma lumière.
La mort peut être noire,
Mais elle n'est pas toujours grave.
Le silence me tue et après je pleure.


Poème numéro 6
La mort, c’est dommage, c’est du fromage périmé.
C’est triste, c’est bon pour un artiste.
C‘est le silence dans une chambre pleine.
Je meurs quand les feuilles tombent de leurs arbres,
C’est le marbre froid, c’est la fin d’une vie cruelle.
La mort, c’est un fleuve noir, un ciel noir,
Ce sont des plantes noires.
C’est la maison sans toit, 
C’est un livre avec les mots perdus.
La mort, c’est le pleur d’oiseaux,
Le jour sans lumière, une fenêtre sale.


Poème numéro 7
La mort c'est une vie nouvelle
quand nous allons au ciel,
c'est un beau silence,
mourir en sommeil est une belle chance,
à l'enterrement tous pleurent et ils sont tous tristes,
mais ce n'est pas une fin cruelle.
La mort c'est une vie nouvelle.
 
    
    Poème numéro 8
La mort, c’est un cri du silence
Qui est tombé dans un trou noir.
Je meurs quand je pleure
Au fond de l’océan.
La mort, c’est une cruelle idée
D’un homme triste.
Je suis morte depuis ma naissance.


Poème numéro 9
Dans la vie, je suis un touriste
Parce que je suis triste.
Je vois tout en noir
Parce que c’est mon devoir.
Tout est silence 
et parce que je pense
que la vie est cruelle
mais aussi belle.
Tout le monde peut pleurer 
Sur ma tombe.
Dans ma vie
Je n’étais qu’un nombre.



Pošalji prijatelju Pošalji prijatelju
objavio: Tamara Rabuzin   datum: 30. 3. 2016.

Korisni linkovi

Kalendar
« Srpanj 2017 »
Po Ut Sr Če Pe Su Ne
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6
Prikazani događaji


Tražilica




preskoči na navigaciju