preskoči na sadržaj

Login
Korisnik:
Lozinka:
Brojač posjeta
Ispis statistike od 15. 12. 2014.

Ukupno: 245298
Danas: 206
Izleti, projekti i razmjena učenika

Boravak u Briveu u školskoj godini 2012/13.

I ove je godine nastavljena suradnja s Lycée Danton u Briveu zahvaljujući kojoj je, u pratnji prof. Strabić, petero učenika naše škole tri tjedna boravilo u Francuskoj. U razdoblju od 11. do 29. ožujka 2013., Jana Grabar, Hana Šneler (učenice 3.a razreda), te Ema Drokan, Petra Ćurković i Adam Klarić (učenici 2.a razreda) imali su priliku pohađati nastavu u gimnaziji u Briveu, otkrivati dobre i loše strane života u internatu, ali i kulturnu baštinu grada Brivea i okolice. S vama će podijeliti svoje dojmove u isječcima svojih dnevnika...

Martina Detelj, prof.

 

Quels bénéfices ai-je tirés de mon séjour en France ? (Hana Šneler, 3.a)

Premièrement, ce voyage était une très grande expérience que je ne vais jamais oublier. Ces trois semaines étaient les meilleurs moments de ma vie. Le plus grand bénéfice que j’en ai tiré est la connaissance des nouveaux amis, mais aussi l’amélioration de mon français car j’ai appris beaucoup de nouveaux mots et phrases. Aussi, je suis très heureuse d’avoir eu la chance de connaître une nouvelle culture qui est franchement beaucoup différente de la nôtre. Je crois aussi que je suis devenue plus indépendante et confiante en moi-même. En premier lieu, j’étais triste quand j’ai entendu que je n’allais pas être en classe avec les autres Croates, mais maintenant je vois que c’était mieux comme ça, car la fréquentation chaque jour avec les Français de mon âge m’avait beaucoup aidée. Maintenant, je sais que je peux m’exprimer en français sans problème. Pour moi, ce qui est le plus important est que je suis restée en contact avec plusieurs amis que j’ai rencontrés là-bas. J’étais tellement triste quand je devais revenir à Zagreb car c’était une expérience inoubliable.  J’espère y retourner encore une fois.

 

Les extraits de carnets de bord

Mardi, le 12 mars 2013 (Jana Grabar)

 

Nous avons logé à l'internat du lycée. L'internat n'existe pas à Zagreb. À Zagreb, pour les étudiants nous avons des dortoirs. Les règles sont différentes des nôtres en Croatie. Le réveil est à 6h45 et le petit-déjeuner est à 7h10. Mais dans la chambre nous sommes quatre et donc on doit se réveiller à 6h15 pour que chacune puisse faire sa toilette. Quand on quitte l'internat, on ne peut plus y retourner avant 18h10. Le dîner est à 19h. De 20h à 21h, les élèves sont en étude et de 21h à 22h, on prend la douche. Nous devons être au lit à 22h. Lorsque nous sommes arrivés à la cantine, tous les élèves nous ont regardés. C'était un sentiment horrible. Après le repas, nous sommes allés chez le proviseur qui nous a donné les noms de nos correspondants. Seulement moi, je ne savais pas qui était ma correspondante parce qu'elle est à Strabsbourg avec le lycée et elle doit revenir vendredi. Cette semaine je suis avec les secondes dans la classe avec Petra et Adam. Les cours commencent à 8h et se terminent à 18h. C'est très long.

 

Mercredi, le 13 mars 2013 (Hana Šneler)

 

Aujourd’hui, nous sommes allés à Bordeaux. On a pris le train et on a voyagé à peu près 2 heures. J’étais surprise car c’est franchement une très belle ville. Le temps était mauvais. Il soufflait et il faisait froid. Donc, on est allés prendre un café pour se réchauffer. Ensuite, Madame Strabić nous a donné des fiches d’activité. Jana et moi, on devait trouver la cathédrale et le miroir d’eau et prendre beaucoup de photos. Donc, l’après-midi, on est allés trouver la cathédrale. On a demandé le chemin aux gens et finalement on l’avait trouvée. La cathédrale est très belle et on a pris plein de photos. Après, on est allés voir le miroir d’eau mais j’étais un peu déçue car il n’y avait pas d’eau. On est revenus à l’internat vers 21heures. On a pris le dîner tout seuls car les autres ont déjà dîné et puis, on est allés se doucher. Quand on est revenues dans notre chambre, la surveillante nous a crié dessus parce qu’on a pris la douche quand ce n’était plus l’heure d’aller se doucher. Elle était trop marrante. 

 

Mercredi, le 13 mars 2013 (Jana Grabar)

 

Bordeaux est la ville la plus connue pour le vin. Nous y sommes allés en train et ça a duré 2 heures. C’est une très belle ville ! Je ne savais qu’à Bordeaux est située la plus grande bourse en France et le plus grand parc en Europe. Pour aller dans le centre, nous avons pris le tramway. Les tramways sont différents des nôtres à Zagreb. Ils sont plus grands, il y a moins de lignes, on paye des tickets au distributeur et ils sont plus chers qu’en Croatie. Les prix en France sont plus élevés par rapport à la Croatie. On n’a pas beaucoup visité car il pleuvait et faisait froid. Nous avons vu la cathédrale de Bordeaux et le plus connu monument de la ville : le miroir d’eau. J’ai trouvé tout ça très beau. Nous sommes rentrés à Brive à 21h. Mais il y a eu un problème quand nous allions nous coucher.  La surveillante nous a crié dessus parce que nous avons chuchoté alors qu’il fallait dormir.

 

Vendredi, le 15 mars 2013 (Jana Grabar)

 

Aujourd’hui, ma correspondante est revenue de Strasbourg. Enfin, je l’ai rencontrée. Elle s’appelle Élisa. C’est une très belle et gentille fille. Elle habite à la campagne à Vigeois. Vigeois est à 30 minutes de Brive. Élisa a deux sœurs. Elles s’appellent Anaïs et Zora. Zora est la plus jeune. C’est une famille très gentille et drôle. Ils nous ont dit qu’il y avait beaucoup de familles en France qui ont des animaux domestiques. Et c’est vrai. Ma famille a un chien. J’ai un peu peur des chiens mais ce chien est calme et mignon. Avant le dîner, j’ai joué à Uno avec Zora et Élisa. Ils ont un Uno différent de celui en Croatie. Ils ont une machine qui jette des cartes dehors par rapport au nôtre où nous devons prendre des cartes. Le dîner était à 21h et après, nous étions toutes crevées. Nous sommes allées nous coucher.   

 

Mardi, le 19 mars 2013 (Hana Šneler)

 

Aujourd’hui, on avait cours seulement le matin. Après le déjeuner on est allés avec nos correspondants et Madame Barrau à la chocolaterie. On a pris un petit bus pour y aller. Quand on est arrivés, on a regardé un court film qui parlait de la production du chocolat. C’était un peu ennuyant. Ensuite, nous devions faire du chocolat. On a pensé qu’on allait vraiment le faire, mais on avait seulement versé le chocolat dans un moule et on l’avait moulé. On était un peu déçus. Puis, on est allés à Terrasson pour visiter le centre Notre-Dame le Temniac et les autres monuments. On avait aussi une guide, mais je pense que nous étions son premier groupe à guider car parfois, quand elle parlait, elle s’arrêtait pour se souvenir du texte. C’était trop drôle. Terrasson est une très belle ville et on a pris beaucoup de photos.

 

Mercredi, le 20 mars 2013 (Hana Šneler)

 

Aujourd’hui, j’avais aussi école seulement le matin car ils n’ont jamais cours le mercredi après-midi. Après les cours, je suis allée chez Léana pour prendre le déjeuner. J’ai rencontré la mère de Léana. Elle est très gentille. Plus tard, elle nous a amenées au centre pour qu’on se rencontre avec Jana, Ema, Petra, Adam et leurs correspondants. Les gars nous ont montré le bar basque. C’est un rugby bar et il est génial parce qu’on avait une salle en haut seulement pour nous. Il y avait des canapés, la télé, le baby foot etc. Et en plus, on pouvait brancher nos portables pour la musique. Et on a écouté de la musique croate. On s’est vraiment bien amusés. On est restés là-bas jusqu’à 17h quand on devait rentrer à l’internat. C’est dommage qu’on ait dû partir si tôt, mais on devait pour que les surveillantes ne nous crient pas dessus.     

 

Mercredi, le 20 mars 2013 (Jana Grabar)

 

Le mercredi, les élèves en France ont cours jusqu’à 12h. L’après-midi est libre. Ce jour-là, il faisait beau. Donc, nous avons fait une promenade jusqu’au centre de Brive. Brive est une petite ville avec beaucoup de maisons qui sont construites de pierre, avec des petites rues. Au centre de Brive, sur la place principale, il y a une église qui est très mignonne. Il y a une rue commerçante comme notre Ilica avec beaucoup de magasins, mais elle est plus petite qu’Ilica. C’est intéressant que dans la rue il y a la connexion wi-fi publique qui est gratuite. Les élèves m’ont dit qu’il y en avait dans toute la France. Nous avons fait du shopping. Après le shopping, nos amies françaises nous ont montré la ville et après, nous sommes allés au café. C’était super. Nous nous sommes bien amusés. Nous avons joué au baby-foot avec deux équipes : les Français contre les Croates. C’était très drôle parce que les Françaises pensaient que nous ne savions pas ce que c’était le baby-foot et que nous ne savions pas jouer. Et alors, les Croates ont gagné ! 

 

Lundi, le 25 mars 2013 (Hana Šneler)

 

C’est la dernière semaine à Brive. Je suis un peu triste car on n’a plus beaucoup de temps. Le deuxième cours Jana était avec moi en histoire. C’était trop marrant car Jana voulait prendre une photo de la classe, mais elle a oublié d’éteindre le flash. Donc, ils se sont tous tournés vers nous et ils nous ont regardés comme si nous étions folles. C’était trop rigolo…

 

Lundi, le 25 mars 2013 (Jana Grabar)

 

Je n’ai pas le sentiment que cette semaine est la dernière semaine que nous passons à Brive. Aujourd’hui, rien d’exceptionnel ne s’est passé. Je vais parler des différences entre les cours en Croatie et ceux en France. Premièrement, la plus grande différence est qu’en France les cours durent toute la journée : le matin de 8h à 12h et l’après-midi de 13h à 18h. Entre midi et 13h c’est la pause déjeuner. Entre les cours, ils ont seulement une récréation de 15 minutes. Certains jours, ils ont des pauses entre les cours. Pendant les pauses, ils peuvent aller au foyer ou au CDI. Le foyer est comme le salon avec la télévision et le baby-foot et le CDI est la bibliothèque où les élèves peuvent étudier ou aller sur Internet. Pour noter les absences des élèves, les professeurs écrivent sur ordinateur. Donc, ils n’ont pas de cahiers de texte. Les cours durent 55 minutes et c’est beaucoup pour moi parce qu’en Croatie ils ne durent que 45 minutes. Les élèves appellent les professeurs « Madame » ou « Monsieur ». Certains professeurs nous demandent de poser les portables sur les bureaux. Dans les bâtiments, ils ne peuvent pas utiliser les portables et ils ne peuvent pas manger. Ils ont plus d’élèves que nous et leur école est plus grande que la nôtre.   

 

Mercredi, le 27 mars 2013 (Jana Grabar)

 

Aujourd’hui, on est mercredi. Comme le mercredi dernier, nous n’avons pas cours mais pour cet après-midi, notre professeure d’arts plastiques nous a donné des exercices à faire. Nous avons dû chercher des monuments qui se trouvaient à Brive. Il y en a cinq : la mairie, l’école de musique, l’église, l’office de tourisme et le musée. C’était drôle parce que nous ne savions pas où se trouvaient ces monuments. Quand nous avons demandé aux habitants de Brive où se trouvait le musée Labenche ils ne savaient pas et ils ont pensé que nous avions le concours qui va être le premier à trouver tous les monuments. Devant chaque monument, nous avons dû prendre la photo de nous et de ce monument. Cette « recherche » a duré environ 1 heure. De tous ces monuments, l’école de musique me plaît le plus parce que devant il y a une partition avec la page ouverte avec l’Hymne à la joie et par terre il y a 3 feuilles en pierre qui ont l’air d’être découpées d’un cahier de musique.   

 

Vendredi, le 29 mars 2013 (Hana Šneler)

 

C’était le dernier jour à Brive. J’étais tellement triste qu’on doive aller à Zagreb. Avant de partir à la gare de Brive, on est allés dire au revoir à tous. C’était trop triste car on s’est vraiment attachés à quelques personnes là-bas. À 8h, la directrice est venue pour nous souhaiter un bon voyage. Elle était très gentille. Puis Madame Portdan et Antoine nous ont amenés à la gare…

Visites culturelles

Cathédrale Saint-André, Bordeaux (Hana Šneler)

 

Jana et moi, nous sommes allées visiter la cathédrale. On est arrivées là-bas à 13h30 mais la cathédrale n'ouvrait qu'à 14h. On devait donc attendre. En attendant, on a pris des photos de la cathédrale. Elle est construite dans le style gothique. Elle est grande et très belle. À 14h, on est entrées dedans. Elle est vraiment très grande. On a encore pris des photos pour que Madame Strabić soit contente. On a reconnu quelques éléments dans l'église comme par exemple la nef, le transept, les colonnes corinthiennes et la voûte d'arêtes.

 

Arnac Pompadour (Jana Grabar)

 

Arnac Pompadour est une ville française située dans la région Limousin. Le nom révolutionnaire de cette ville est Arnac-la-Prairie. Le nom Pompadour vient d'un nom de famille qui habitait là-bas. Et maintenant, cette ville, on l'appelle Pompadour. Elle est connue comme la ville des chevaux. Dans cette ville, j'ai visité le château de Pompadour et l'hippodrome de Pompadour. Tous les deux sont très grands. Le château de Pompadour est construit au 11e siècle comme une forteresse. Il a huit tours qui sont rondes et l'entrée qui est sous un châtelet. Pour entrer dans le château, il est nécessaire de traverser le petit pont. Les chambres et tout l'espace intérieur sont somptueux. En face du château se trouve l'hippodrome de Pompadour.  C'est le plus grand hippodrome que j'aie jamais vu. Les gens qui vivaient dans ce château, ils avaient une très belle vue sur l'hippodrome. Chaque dimanche pendant la saison d'été la ville organise des courses. Une foi, je voudrais y aller pour voir le concours d'équitation et les différences par rapport à Zagreb. Je trouve cette ville mignonne.

 

KAKO JE BILO U BRIVEU...

U razdoblju od 24. ožujka do 6. travnja 2012. 3 su učenice 2.a razreda boravile u Briveu : Solen Mari Le Calvé Ivičević, Klara Pelemiš i Margareta Jagušt. Kako je bilo u Briveu i po čemu će djevojke dugo pamtiti svoj boravak u Francuskoj pročitajte u nastavku...

 

Quels bénéfices ai-je tirés de mon séjour en France ?

« Je pense que j'ai tiré beaucoup de bénéfices de mon séjour à Brive. C'était une expérience inoubliable. J'ai aussi fait de nouvelles connaissances et je pense que j'ai un peu amélioré mon français. J'ai aussi appris beaucoup sur la culture française. Je pense que j'avais de la chance avec ma famille d'accueil parce qu’ils étaient très gentils et très sympathiques. Je suis très heureuse car j'ai eu la possibilité de rester dans l'internat pendant la semaine. Je pense que l'internat est bien mais moi, je préfère ma maison. La nourriture était  également bonne. L'accueil au lycée Danton était bien. Les professeurs et les élèves étaient très gentils. Je pense que les rapports entre les professeurs et les élèves sont meilleurs en France qu'ici en Croatie. Je suis aussi contente parce que maintenant, je connais mieux le système scolaire français. Enfin, je suis un peu triste parce que je voulais que cette expérience ait duré plus longtemps. C'était vraiment une excellente expérience. »

Margareta Jagušt , 2.a

« C’était une expérience incroyable que je n’oublierai jamais.  J’ai rencontré beaucoup de gens gentils avec qui je vais certainement rester en contact. La peur de parler français a disparu et c’est le meilleur bénéfice. J’ai connu le mode de vie et le système scolaire français. Ces deux semaines ont été très amusantes et intéressantes et j’ai beaucoup appris. Je suis très heureuse que j’aie eu la possibilité comme celle-ci dont je vais me rappeler toute ma vie. J’ai bien aimé avoir été logée dans un internat. C’est la chose que j’ai vue à la télévision et maintenant je peux dire que j’ai fait une expérience de vie dans un internat. Pour moi, c’était très amusant, les enfants y ont beaucoup de temps pour faire des devoirs, étudier et autres choses qui sont liées à l’école. La famille chez laquelle j’ai passé mon week-end est incroyable. Grâce à eux, j’ai vu beaucoup de belles parties de la ville. Ils m’ont aidée avec mon français et je l’apprécie vraiment, ça. »

Klara Pelemiš, 2.a

« Ce voyage m'a beaucoup apporté car j'ai appris de nouveaux mots en français. En gros, mon vocabulaire s'est enrichi, ce qui peut être très bénéfique. J'ai appris, par exemple, le mot anticonstitutionnellement. Ce voyage a aussi pu m'aider à apprendre à contrôler mes dépenses car j'avais 400€ pour deux semaines donc, j'ai dû savoir contrôler mes dépenses. Ce voyage m'a aussi permis de faire de nouvelles connaissances. Se faire de nouveaux amis peut être très utile pour l'avenir. J'ai beaucoup aimé cette aventure parce que j'ai appris plein de choses non seulement en langue française mais aussi sur la France, ses habitants et leurs habitudes. Rencontrer de nouvelles cultures est toujours très utile. J'ai aussi vu que où qu'on aille dans le monde les gens sont les mêmes. C'est vrai que c'est une autre culture etc. mais les personnalités, les problèmes, les amours sont toujours les mêmes.

En tout cas, je voudrais y retourner parce que deux semaines c'est plutôt court. Le tout dans le tout, ça a été vraiment super, ça nous a beaucoup plu et on l'aurait refait si c'était à refaire ! »

            Solen Le Calvé Ivičević, 2.a

 

« Mon séjour en Francé était magnifique ! C'était mon premier voyage en France et je l'ai vécu de la meilleure façon possible. J'ai beaucoup appris. J'ai amélioré mes connaissances de la langue française et j'ai beaucoup appris sur leur culture. Ayant été logée à l'internat, j'ai aussi appris comment fonctionnait leur système éducatif. Ce que j'ai aimé le plus, c'était les gens. Ils ont tous été très gentils. Dans cette école, il n'y a pas de discrimination. Les régions de la France que j'ai vues sont incroyables. Tout ça, c'est magnifique et d'une beauté indescriptible. Regarder les sites historiques et être à l'endroit où les personnages historiques marchaient c'est un sentiment spécial. La nourriture y était aussi très bonne. J'ai goûté beaucoup de spécialités régionales. C'est très différent de la cuisine croate mais je pense que la cuisine  française est meilleure. J'ai apporté beaucoup de choses à manger à la maison. Quand j'étais en France, c'était comme une vie meilleure, plus belle et simplement magnifique. Je me souviendrai de ces deux semaines jusqu'à la fin de ma vie, tout particulièrement parce que tout ce que j'ai vu était très beau et que j'ai beaucoup avancé dans la connaissance de la langue française. C'était une expérience incroyable. »

Lucija Matulić, 3.d

 

 

IAAC PROJEKT

 

Kao i svake godine i ove je jeseni naša škola pod vodstvom prof. N.Karačić zajedno s učenicama Ivanom Buljan, Valentinom Horvati i Antonelom Serdarušić sudjelovala na IAAC- u zajedno s učenicima iz Austrije, Mađarske, Italije, Slovačke i Slovenije.

 

Temu ovogodišnjeg projektnoga tjedna  «Nachbar Kroatien» učenici su obradili u radnim skupinama «Reise durch die Zeit», «Meeresbiologie/Umweltschutz», «Von der Küste bis zum Karst», «Kunstschätze -Von den Römern bis heute», «Kroatien heute: EU, Wirtschaft, Tourismus, Politik, Gesellschaft» koje su se odvijale prije podne dok su poslije podne mogli birati različite workshopove od tečaja hrvatskoga jezika do kreativnoga pisanja, picigina i sl.

 

Tijekom tjedna učenici su se družili ne samo u radnim skupinama i workshopovima nego i na zajedničkom izletu (Kornati), večernjim šetnjama gradom, karaokama i učenju hrvatskih narodnih plesova.

 

Međunarodni projektni tjedan svake godine ostavlja dubok trag u srcima učenika. Rastanci su uvijek teški, a sklopljena prijateljstva dugotrajna što potvrđuje da ovaj oblik rada treba što više poticati.

PROJEKT MAINZ

Naš izlet u Mainz trajao je od 14.11 - 21.11.2008. U ovom projektu su sudjelovali učenici 4. i 18. Gimnazije. Išli su oni učenici, koji su u biliungalnom predmetu povijest imali ocjenu odličan(5) i vrlo dobar(4). Krenuli smo 14.11. oko 21:30 s Glavnog Kolodvora u Zagrebu i stigli u Mainz prije 12 sati. Bili smo smješteni u prenoćištu za mladež (Jugendherberge) u Mainzu. Svi su bili vrlo zadovoljni njome, jer je bila jako komforna i jer je imala sobu za igranje (Spielraum) u kojoj smo provodili većinu vremena. Posjećivali smo i razgledavali raznolike znamenitosti kao na primjer Gutenbergov muzej, stari (grad) Mainz, St. Stephanskirche, Landesmuseum i druge znamenitosti. Pri razgledavanju u Mainzu nas je pratio odličan vodič, koji se zove Peter Seelmann i koji je to učinio zabavnim i zanimljivim. Bio naj je užitak slušati ga. Radili smo jako naporno, ali smo se i tako dobro dobro upoznali sa učenicima druge gimnazije. Osim toga smo posjetili lijepi Wiesbaden do kojeg smo stigli preko Theodor-Heuss mosta i naravno Frankfurt u kojem smo razgledavali raznolike dućane. Natrag za Zagreb smo krenuli 21.11 u 10:00 sati, a stigli smo 22.11 u 00:03 izmoreni i žalosni, jer je putovanje završilo. Proveli smo lijepo zajedničko vrijeme u Mainzu i nadamo se da će se sljedeće godine održati sličan projekt! Mainz bleibt meins!

Dora Grundler i Antonela Serdarušić, 2.A

PROJEKT „LETTERATURE DAL FRONTE“

U utorak, 28. travnja 2009. u okviru studijskog putovanja u Hrvatsku učenici triju talijanskih gimnazija iz Cassina u pratnji profesora, predstavnika kulturne udruge „Letterature dal fronte“ posjetili su XVIII gimnaziju.

Kulturna udruga „Letterature dal fronte“  uspostavila je 2006. godine književnu nagradu „Književnosti s fronta – upoznati krize čovječanstva kako bi se gradio mir“. Cilj projekta je upoznati mlade s književnošću europskih zemalja koje svjedoče kriznim situacijama poput ratnih razaranja, progona i ljudskih patnji, radi boljeg razumijevanja među različitim kulturama i narodima. Dodjela ove nagrade svake se godine održava u Cassinu, gradu koji je zbog razaranja tijekom Drugog svjetskog rata proglašen gradom mučenikom, a popraćena je kulturnim manifestacijama kojima se predstavlja kultura zemlje gosta.

Ovogodišnje izdanje ove nagrade posvećeno je Hrvatskoj, a za učenike je Zagrebu organiziran susret s Miljenkom Jergovićem. U XVIII. gimnaziji talijanski su gosti imali priliku upoznati i našeg profesora hrvatskog jezika, poznatog hrvatskog pisca Zorana Ferića.

Učenici 4.b, 4.d i 2.c razreda naše škole predstavili su gostima našu školu, naš grad i naše dosadašnje projekte i studijska putovanja po Italiji. Okupljene učenike i profesore pozdravila je i ravnateljica XVIII. gimnazije prof. Irena Vajdovčić kao i gradonačelnik grada Cassina gospodin Bruno Vincenzo Scittarelli.  

Ostatak dana proveli smo u zajedničkom druženju kroz posjete zagrebačkoj katedrali, Gornjem gradu i Hrvatskom saboru.

 

 

PROJEKT LANDAU

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dragi Landauovci,

 

 

Kao što smo se hvalili, prvi tjedan ožujka proveli smo u Landau na našoj tradicionalnoj razmjeni. Tema ovogodišnjeg projekta bili su teorija evolucije i sve druge teorije i mitovi o postanku čovjeka, te njihovo umjetničko uobličavanje. Bilo je lijepo, korisno, veselo i poučno. Zato vas i pozivamo na našu izložbu, koju ćemo organizirati nakon drugog dijela projekta u jesen. O svemu ćemo vas pravovremeno izvijestiti. A evo kako su učenici doživjeli naš boravak u Njemačkoj.

 

 

LANDAU-AUSTAUSCH

Am 28.2. war der Tag, an dem wir nach Deutschland fuhren. Nach einer 13 Stunden langen Fahrt kamen wir nach Landau. Alle waren sehr aufgeregt. Auf den ersten Blick war Landau für uns eine schöne, herzliche und süße Stadt. Als wir vor der Schule abhielten, bekamen alle Kribbeln im Bauch. Also, die Lehrer brachten uns in der Lehrerraum, wo unsere Deutschen auf uns warteten. Sie hatten uns schon ein Frühstück mit Kakao, Kaffee, Milch und Brötchen gemacht. Wie waren begeistert. Nach einiger Zeit fingen wir an, mit unseren Deutschen zu reden. Alle fanden sich einen perfekten Partner. Für mich war das ein Junge, weil ich zu Hause zwei Brüder habe. Am Nachmittag trafen wir uns alle im Zentrum Landaus in einem Cafe.

 Am Montag gingen wir mit „unseren Deutschen“ in die Schule. Der erste Tag in der Schule war für uns alle sehr interessant, da alles neu war. Nach dem Unterricht hatten wir ein gemeinsames Mitagessen in der Kantine. Danach gingen wir in ein Klassenzimmer und redeten über das Thema unseres Projektes. Und am Abend gingen wir alle zusammen in ein Cafe, wo wir Billard spielten.

Am Dienstag fuhren wir nach Frankfurt. Dort besuchten wir zwei Museen. Wir hatten zwei Stunden frei, und der größte Teil der Gruppe ging in H&M, natürlich. Es war sehr interessant. (Eine Frage der Lehrerin: die Museen oder H&M???) Am Abend gingen wir wiederum alle zusammen in ein Cafe, wo es eine Cocktailparty gabe. (Natürlich waren alle Cocktails alkoholfrei!!!)

Wir hatten jeden Tag am Morgen Schule, und jeden Abend unternahmen wir etwas zusammen. Jeden Tag lernten wir uns besser kennen und am Samstag, als wir nach Hause fahren mussten, war es für alle sehr schwer „Aufwiedersehen“ zu sagen. Einige weinten sogar. Es war sehr traurig... aber im Oktober sehen wir uns wieder!!!

Wir vermissen euch alle... und haben euch ganz schön lieb!

Grüße aus Kroatien!

 

Ana Marija Esih, 3.c

 

PROJEKT SREDNJOVJEKOVNI ZADAR

Za proljeće 2008. g. planiran je projekt „Srednjovjekovni Zadar“ za učenike dvojezičnih drugih i trećih razreda XVIII. gimnazije, Zagreb u suradnji s dvojezičnim razredima IV. gimnazije, Zagreb i Arheološkim muzejom u Zadru. Provest će se trodnevno istraživanje života srednjovjekovnog grada na primjeru Zadra. Sudionici projekta istražit će život trgovaca i obrtnika, umjetnika i svećenstva i upoznati najvažije srednjovjekovne kulturno-povijesne spomenike Zadra. U kreativnim radionicama Arheološkog muzeja moći će izrađivati „srednjovjekovni“ nakit i odjeću. Cilj projekta je utvrditi i proširiti znanje o životu srednjovjekovnog grada na primjeru iz hrvatske kulturne baštine i usvojiti metodu istraživanja na terenu.

Učenici i profesori bit će smješteni u hostelu „Zadar“ u Boriku. Oko polovice troškova putovanja i smještaja  učenika podmirit će sredstva Gradskog ureda za prosvjetu.

Voditeljice projekta: Dubravka Krstanović, Martina Detelj, Milica Bračun

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

OSAMNAESTA OSVAJA PARIZ I BRIVE

Vrijeme boravka : 5.1 – 30.1. 2009.

Mjesto boravka : Orsay, Brive (Francuska)

Škole uključene u projekt :

-          Lycée Blaise Pascal, Orsay

-          Lycée Danton, Brive

-          XVIII. gimnazija, Zagreb

Učenici uključeni u razmjenu :  

Orsay : 1. Iva Lea Aurer  +  profesor pratitelj (M.Detelj)

                          2. Lana Popara                                                       

                          3. Nika Protić

                          4. Dora Vukušić

Brive :  1. Mateo Žokalj +  profesor pratitelj (M.Detelj)

                          2. Andro Žunić                                                      

                          3. Lucia Slavica

                          4. Lea Viktoria Vavra

Profesori koji su sudjelovali u pripremi projekta :

-          Marie-Jocelyne Kantarci, francuska lektorica

-          Annie Cour-Marty, Orsay

-          Madame Skowron, ravnateljica gimnazije u Orsayu

-          Juliette Houillon, Brive

-          Josette Portolan, Brive

-          Martina Detelj, Zagreb

-          Jadranka Strabić, Zagreb

Učenici XVIII. gimnazije i ove školske godine imaju priliku sudjelovati u projektima školske razmjene predviđenim za učenike polaznike dvojezičnog francusko-hrvatskog programa. Već pet godina jednomjesečni boravak naših učenika u Francuskoj za XVIII. je gimnaziju sastavni dio dvojezične nastave na francuskom jeziku.

Ove godine nastavljamo suradnju s 2 francuske gimnazije : s gimnazijom « Blaise Pascal » u Orsayu nedaleko Pariza i gimnazijom « Dalton » u Briveu, gradiću u središnjoj Francuskoj.

Zahvaljujući njihovoj susretljivosti, u razdoblju od 5. do 30. siječnja 2009., 4 će naše učenice 3. razreda (Iva Lea Aurer, Lana Popara, Nika Protić i Dora Vukušić) boraviti i pohađati redovnu nastavu u Orsayu, a 4 učenika 2. razreda (Mateo Žokalj, Andro Žunić, Lucia Slavica i Lea Viktoria Vavra) u Briveu. Učenike će tijekom putovanja i prvog tjedna boravka u Orsayu i Briveu pratiti prof. Martina Detelj.

Boravak naših učenika u sredini francuskog govornog područja od neprocjenjive je vrijednosti. Prilika je to za potvrdu njihovog dosad stečenog znanja u dvojezičnoj francusko-hrvatskoj nastavi, ali i mogućnost napredovanja u poznavanju francuskog jezika, upoznavanja nastavne i vannastavne svakodnevnice vršnjaka (slobodne aktivnosti, muzika, film, način odijevanja i prehrane) koji će ih ugostiti. Uz druženje i praćenje nastave učenici imaju priliku upoznati i kulturno-povijesne znamenitosti Francuske. Dosadašnje iskustvo je pokazalo da ovakve vrste projekata na učenike djeluju motivirajuće, pozitivno utječu na njihovo samopouzdanje prilikom izražavanja na francuskom jeziku, ukazuju na napredak u svim jezičnim vještinama, obogaćuju njihov leksik, a na osobnom planu nadopunjuju ih kao osobe šireći njihove poglede na svijet. Stječu se poznanstva, rađaju prijateljstva koja se nastavljaju njegovati i nakon povratka kući.

Realizaciju ovog projekta prije svega trebamo zahvaliti našim francuskim kolegama, profesorici Annie Cour-Marty u Orsayu, te Juliette Houillon i Josette Portolan u Briveu, bez kojih sve ovo ne bi bilo moguće. Na hrvatskoj strani u pripremi projekta su sudjelovale naša francuska lektorica Marie-Jocelyne Kantarci, prof. Martina Detelj i prof. Jadranka Strabić. Ne zaboravimo jednako tako zahvaliti

Veleposlanstvu Republike Francuske u Zagrebu, Ministarstvu znanosti, obrazovanja i športa Republike Hrvatske i Gradskom uredu za obrazovanje, kulturu i šport na vjernoj novčanoj potpori.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Zavirite u našu foto galeriju i podijelite s nama dio doživljaja !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




Korisni linkovi

Kalendar
« Lipanj 2017 »
Po Ut Sr Če Pe Su Ne
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
Prikazani događaji


Tražilica






preskoči na navigaciju